Julie de Waroquier


Dans le  numéro 3 de Longitude 55, prévu en ligne pour fin mars 2021, vous découvrirez Julie de Waroquier, photographe autodidacte française, également professeur de philosophie formée à l’École Normale Supérieure de Lyon,

Elle a commencé la photographie en 2008 et se distingue depuis 2010 en remportant plusieurs prix nationaux et internationaux, dont l’International Emerging Artist Award. Représentée en France et à l’étranger par plusieurs galeries d’art, ses photographies sont régulièrement exposées, et ont notamment été présentées aux Rencontres d’Arles.

Entre rêve et réalité, Julie est une photographe onirique qui  crée des images échappées de l’imagination, afin qu’elles dérangent les catégories du monde concret. Pour mieux retourner dans notre monde cependant, l’œil nourri de visions inhabituelles et pourtant familières.

Elle essaie de sonder l’inconscient dans ce qu’il a de plus poétique, et d’une certaine manière collectif :  chaque photo s’appuie sur des codes visuels et symboliques traditionnels pour exprimer des émotions universelles.

Cette artiste s’intéresse surtout à la connexion entre monde objectif extérieur et réalité subjective intérieure ; entre perceptions privées et publiques, notre monde ne cesse d’être réinventé.